Les maux du palmier : Si c'était le papillon du palmier ou le charançon rouge ?

Malgré tous vos bons soins et votre attention :

    • arrosage
    • lumière
    • humidité
    • température

Vous constatez que vos palmiers font grise-mine : feuilles sèches, jaunies, tachées ou que le tronc présente des plaies, il est peut-être temps de vous questionner sur la cause de son manque de vitalité. Vous pouvez faire le diagnostic de l'état de santé de vos palmiers afin de reconnaître la présence ou non d'un hôte indésirable sur ce dernier. Apprenez à distinguer les signes de croissance des stigmates des ravageurs et ainsi, à prendre les bonnes décisions en matière de soins et de traitements.

Les aléas climatiques ou d'entretien

Le temps, le lieu et votre manière de la soigner peuvent avoir des conséquences sur l'état de santé de votre palmier.

Les feuilles qui sèchent

Quand le séchage des feuilles se limite uniquement aux feuilles du bas et que toutes les autres feuilles et la lance restent bien vertes, il n’y a pas de problème. Ceci fait partie de la croissance du palmier. Dès que les feuilles du bas sont complètement séchées, vous pouvez les enlever. C’est ainsi que le stipe est formé.

La pourriture des racines

Si le sol est trop mouillé, les racines finissent par pourrir. Les feuilles sèchent en conséquence de cet état. Si vous doutez que ce soit le cas, vérifiez les racines du palmier. Si elles sont atteintes découpez les parties pourries et rempotez le palmier dans un terreau plus sec. N’arrosez plus jusqu’au moment où vous apercevez à nouveau un signe de croissance.

Les taches de rouille sur les feuilles

Si sur les feuilles et surtout sur les extrémités apparaissent des taches brunes comme de la rouille, le palmier a sûrement eu un coup de soleil. Vérifiez l’emplacement de votre palmier. Certaines espèces par leur genre ou leur méthode d'élevage doivent parfois s'habituer progressivement au soleil (après l'hivernage en intérieur, plants élevés en serre, etc.). Placez donc votre palmier à un endroit à l’abri puis augmentez ses heures d'ensoleillement doucement. Les feuilles développées en plein soleil ne risquent plus d’être brûlées. Sachez également que les taches brunes ne disparaîtront plus.

Les taches noires/brunes sur les feuilles

Si les feuilles de votre palmier sont tachées de noire ou brun, il faut se pencher sur l'état de ses racines. L'arrosage peut être en cause, soit le sol est trop humide, soit il est trop sec. Ce problème est fréquent après l’hiver quand il a fait plus humide pendant quelques mois. Il est important de veiller au bon drainage de votre palmier.

La feuille vire au jaune

Quand les feuilles de votre palmier passent du vert au jaune, il s'agit le plus souvent d'une carence minérale et plus particulièrement de fer. Vous pouvez intervenir en utilisant des engrais spécifiques pour palmiers qui lui donneront tous les nutriments dont il a besoin et ainsi lui redonner ses couleurs.

Les taches vertes foncé

Les températures trop basses de l'hiver laissent des marques sur les palmiers en ont souffert. Il s'agit en général, de taches vert foncé qui peuvent devenir brunes/jaunes en cas de gel. Les cas extrêmes voient les feuilles du palmier se dessécher complètement. Même si ce symptôme paraît effrayant il ne signifie pas pour autant que votre palmier est mort. Vous pouvez vous rendre compte de la vitalité de votre palmier en titrant sur l'une de ses lances qui si elle reste bien fixée sur le cœur est signe de survie. Un peu de patience suffira à retrouver des signes de croissance visibles.

Les plaies du palmier

Lorsque votre palmier présente des traces de blessures, de la plus petite griffure jusqu'à être dangereusement rongé, il est possible qu'il soit la proie de nuisibles tels que pucerons, cochenilles, charançon rouge, papillon du palmier ou d'animaux plus insolites comme les chenilles ou le chat domestique.

Les pucerons

Petits insectes verts, noirs ou rouges, les pucerons se retrouvent sur les parties les plus jeunes du végétal et se reproduisent rapidement. Très vite, ils blessent littéralement votre palmier. Leurs ennemis naturels sont les coccinelles mais il existe d'autres remèdes naturels à base de savon ou de tabac qui s'avèrent efficaces pour chasser durablement les pucerons.

Les cochenilles

Insectes bruns à noirs avec des harnais en forme de soucoupe, les cochenilles sont difficiles à dénicher. Ils s’agrippent en dessous des feuilles protégeant ainsi leur abdomen plus fragile. Le miellat, substance en goutte transparente et collante trahit en général leur présence. Difficile a traiter, il convient d'utiliser des produits spécialisés pour se débarrasser de ce parasite qui se développe un peu par hasard mais aux conséquences douloureuses pour les palmiers.

Les cochenilles farineuses

On reconnaît plus facilement les cochenilles farineuses car on peut constater comme de la moisissure blanche et épaisse sur les parties vertes de la plante. Plaie tenace et contagieuse, il est conseillé d'éloigner le palmier infesté de tout autres végétaux sous peine de les voir être contaminés à leur tour. Vous n'aurez pas d'autre choix que d'agir de manière radicale avec des produits appropriés. Le traitement peut s'avérer fastidieux et doit se faire de préférence sur deux temps pour être réellement efficace.

Les acariens

Les acariens sont de toutes petites araignées rouges ou blanches difficiles a voir à l’œil nu. De minuscules taches argentées trahissent leur présence puis les feuilles s'enlaidissent et sèchent. On peut remarquer des toiles d’araignées se former dans les axiles. Les acariens se développent souvent en intérieur et dans les lieux trop secs. Il faut donc veiller à trouver un emplacement donnant, à votre palmier, une permanente bonne humidification. Les acariens sont difficiles à déloger une fois installés, vous devrez donc, certainement, avoir recours à des traitements professionnels pour l'en débarrasser.

Le papillon du palmier

Ce papillon, nommé Paysandisia archon peut atteindre une taille d’environ 11 cm et pond des œufs de la taille d’une graine de riz dans les axiles du palmier. Comme il lui est plus simple de pondre sur un stipe poilu, les Trachycarpus et les Chamaerops sont les plus touchés. Ses larves de près de 8 cm rongent l’intérieur du palmier, ce qui se manifeste par des petits trous dans le stipe et sur les feuilles. On remarque aussi leur présence à la découverte d'une sorte de sciure au niveau des stipes ou du pied du palmier infesté. Si la contamination est déjà trop avancée, vous n'aurez pas d'autre choix que de détruire complètement le palmier en le brûlant notamment.

Le charançon rouge des palmiers

Ce petit insecte de la famille des coléoptères pond ses œufs dans les parties abîmées du palmier comme les blessures, coupures, etc. Rapidement, les larves naissent et se nourrissent de tout ce qu’elles trouvent sur leur passage. C'est l’intérieur même du palmier qui est gravement endommagé par la présence de cet insecte ravageur. La reproduction se faisant de manière très rapide, il est nécessaire d'intervenir le plus rapidement possible pour avoir une chance de sauver votre plante.

Les chenilles

Les palmiers ne sont pas l'alimentation préférée des chenilles à cause de leurs feuilles trop dures. Cependant, il est possible de la rencontrer sur des jeunes palmiers. Les marques de grignotage sont très caractéristiques et vous permettront de réagir pour éliminer manuellement l'insecte ou son cocon.

Le chat domestique

Certains chats se plaisent à mâchouiller les feuilles des palmiers et même d'autres plantes. Il est donc nécessaire de s'assurer que les jeunes plants soient à l'abri de ce félin grignoteur. D'une manière générale, votre palmier survivra à son attaque si la lance n'est pas atteinte. Quel que soit l'insecte ou l'animal responsable des blessures de votre palmier, il est impératif de le protéger préventivement. La prévention reste le meilleur traitement contre tous les nuisibles mais, en particulier, contre le charançon rouge et le papillon des palmiers qui s'adapteront très vite à tous types de palmiers.

Pulvérisateur dorsal autonome à batterie de 16 litres avec ses accessoires
Pulvérisateur dorsal autonome à batterie de 16 litres avec ses accessoires
Découvrir nos autres sites sur les nuisibles...
Depuis 2007, les meilleurs produits dans notre boutique ...
...et les annuaires des professionnels de la lutte contre les nuisibles...